Admin
Accueil Parcours Presse Discographie Phototeque Contact  Français  English 
Retour Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article

Eblouissant d'Ascoli !

ZIBELINE, décembre 2011

Assister à un récital de Bernard d'Ascoli est une expérience mémorable ! Pas seulement à cause de l'émouvant rituel d'installation qu'impose sa cécité : on le guide vers le piano, il s'installe en mesurant précisément la distance qui le sépare du clavier, se talque les doigts, écoute, comme suspendu au silence de la salle, et attaque avec assurance l'opus au programme. Pas uniquement parce que sa performance est exceptionnelle en tant que non-voyant (il n'accroche pas une note, même dans les pages pyrotechniques), mais simplement parce que c'est un grand pianiste. Le récital donné au Toursky le 7 décembre, très bien pensé autour de pièces de Liszt, a été magnifié par des interprétations profondes et virtuoses du visionnaire Opus 111 de Beethoven ou de la 4e Ballade de Chopin, son ami de toujours. Les sonorités somptueuses dévoilées dans la Bénédiction de Dieu dans la solitude ou les Jeux d'eau à la VilLa d'Esté, le souffle et le pathos contrôlés dans ces œuvres-clés du romantisme, comme la générosité déployée dans les bis tendres ou virtuoses, ont ravi l'assistance qui a longuement acclamé l'artiste. Jacques Freschel

Retour

 

Accueil Parcours Presse Discographie Phototheque Contact